fr - Babylon Main banner

État légal

  • traducteur assermenté pour les langues source / cible: anglais et slovaque
  • depuis juin 2007, je suis inscrit sous No. 970860 dans inscrit dans la liste tenue par Ministère de Justice de la République slovaque
  • ne pas payeur de TVA
  • il est possible de négocier pour vous un traducteur assermenté pour les langues source / cible : français et slovaque

Les règlements qui définissent ma qualité

  • c’est le loi n˚382/2004 sur les témoins experts, interprètes et traducteurs assermentés, en son dernier modification par les lois n˚93/2006 et n˚522/2007, qui sont les règlements fondamental pour définir ma qualité
  • le décret du MJ SR n˚490/2004 qui précise la modalité du loi n˚382/2004 et qui — en outre et concurremment avec le loi mentionné — les conditions de validité d’un projet de traduction assermentée
  • le décret du MJ SR n˚491/2004 sur le frais et autres indemnités des témoins experts, interprètes et traducteurs assermentés modifié par le décret du MJ SR n˚565/2008 indiquant les frais pour les traductions assermentées en la monnaie euro

Assurance contre les dommages causés aux clients :

Aux termes de l’article 9 du loi n˚382/2004 j’ai signé un contrat d’assurance avec la compagnie d’assurances Allianz contre les dommages éventuels causés à mes clients et dus à mon activité du traducteur assermenté.

Instructions sur & conditions de livraison des documents à traduire et des projets de traduction complétés

  • l’original, sa duplicata ou une copie notariée, le cas échéant apostillée – je toujours fait une copie du document pour mon archive
  • la livraison du document à traduire aussi que l’accueil du projet de traduction complété et lié par le client en personne et après l’accord
  • la livraison tant les documents à traduire aussi que du projet de traduction par des envois recommandé ou par un courrier
  • les fichiers avec les documents à traduire (c’est-à-dire tous les empreints et l’apostille inclus) scannés et envoyés par courrier électronique ou aucun autre outil de l’Internet − en pareil cas j’ai l’habitude de préparer la traduction préalablement; à la fin, le client délivre l’original du document en personne et je le lie par devant de lui
  • je me rend en personne auprès le client pour traduire directement le document, ou j’apporte le projet de traduction déjà préparée pour que je le plie chez le client ou après l’accord avec lui à une lieu
  • aucuns autres duplicates des projet de traductions se produisent pour des prix forfaitaires; tous les projets de traductions doivent s’archiver pendant 10 ans
  • les projet traduises se ne délivrent que imprimés, soyez aimables de ne demander de moi ses versions électroniques

Le mode du paiement et les frais pour traduction :

  • puisque ce ne soit pas une activité commerciale le Code Commercial, suivant le loi n˚382/2004 ces sont les énumérations (pas factures) qui se délivrent dans cet ordre comme pièces fiscaux
  • quand aux modes de paiements, je préfère des virements aux dépôts bancaires, cependant, vous pouvez payer comptant en cas cela peut être plus convenable à vous
  • chaque projet de traduction fait suivant le loi n˚382/2004 (c’est-à-dire pas des duplicata du même projet) est un document séparé, qui se registre dans mon journal du traducteur sous son propre numéro unique; à ce titre veuillez être complaisants de ne pas demander de moi des rabais pour la raison de quantité, car je agirait en contradiction avec le loi
  • les frais pour des projets de traduction se calculent à partir des pages-types du document complété en la lange cible, c’est-à-dire 1 page–type (PT) équivaut 1,800 caractères et mots (c’est-à-dire 30 lignes chaque avec 60 caractères et mots)
  • se charge au minimum pour 1 page-type

À partir de non seulement mes expériences personnels que j’ai acquis depuis ma registration comme traducteur assermenté, je dois diriger vous aimable attention au ce que suive :

Le terme de l’article 22 (1) (a) du loi n˚382/2004 spécifiant que un traducteur assermenté doive remplir sa entière qualité (y compris la liaison et le cachetage du projet de traduction complété) en personne.

Le fait que aucune traduction assermenté est un acte publique judiciaire; actes publiques judiciaires sont tels documents délivrés ou certifié par organismes ou personne officielle dans le cadre du Ministère de Justice de la République slovaque. Avez-vous déjà vu ou pouvez-vous vous imaginer quelqu’une personne officielle, laquelle sans remords remettrait une propre feuille de papier avec non seulement son empreint officiel, mais aussi avec son signature authentique à quelqu’un intermédiaire fin que ce-ci – pendant son absence et en son nom – lie et cachet des actes publiques judiciaires?

Les termes de l’article 23 (2) du loi n˚382/2004 et de l’article 18 (1) (b) du décret n˚490/2004 qui règlemente les conditions de validité des traductions assermentées. Dans la cas où les ronds empreints officiels du traducteur assermentée ne couvrent pas le corde liant et/ou l’étiquette qui doivent se trouver sur la page postérieur (le fond) du projet de traduction assermentée, les traduction « assermentée » de cette sorte, bien que de haute qualité, délivrée par une agence des traductions » renommée » (!) pour une prix dumping, peut être, et dans certaine mesure n’est qu’une simple imitation. C’est-à-dire que aucune agence ne peut présenter une preuve q’un « projet de traduction assermentée » de cette a vraiment été faite par le traducteur qui l’a soussigné (!). Si le projet de traduction a vraiment rempli en personne par le traducteur soussigné, ce-ci l’aurait aussi en personne cacheté.